/fr/2017/4/28

École d’été Humanités Numériques 2017

Éditer l'article

Université de Montréal
12 juin au 17 juin 2017

«Humanités numériques»


École d’été du CERIUM




Description L’objectif principal de cette deuxième école d’été est de familiariser les étudiants avec les humanités numériques dans le domaine des sciences humaines. Le domaine de recherche des humanités numériques (une traduction de l’anglais digital humanities) s’est développé au cours des vingt dernières années, et est un domaine très vaste et caractérisé par une forte interdisciplinarité. Dans le débat actuel, on essaie de ne pas penser les humanités numériques comme une discipline et de plutôt les envisager comme une approche globale, transdisciplinaire, adoptant une attitude et un point de vue sur la recherche qui devraient impliquer l’ensemble des chercheurs en sciences humaines et sociales. Loin d’être un simple développement technologique ayant uniquement un impact sur le processus de recherche et de visualisation des données en sciences humaines et sociales, les humanités numériques nous amènent à repenser le sens même de la recherche et, par conséquent, l’ensemble du modèle de production et de circulation du savoir à l’époque de l’édition numérique.

Les participants à cette école d’été seront initiés à l’histoire et aux théories critiques nécessaires à la compréhension de cette thématique qui révolutionne les disciplines en sciences humaines, ainsi qu’aux aspects pratiques de la production et l’exploitation des documents numérisés (éditions électroniques, exploitation des réseaux sociaux dans un contexte académique, représentations géographiques, outils d’analyse et de visualisation de textes, etc.).

Ce cours permettra aux étudiants en sciences humaines de toutes les disciplines qui les composent, quel que soit leur sujet de recherche, d’avoir accès à un champ de spécialisation déjà bien établi dans le reste de l’Amérique du nord. Aujourd’hui les nouveaux outils de recherche, y compris les méthodes d’accès aux données ainsi que leurs visualisations, trouvent un écho dans de nombreuses disciplines des sciences humaines sous le terme d’humanités numériques. Ils favorisent une multiplicité d’approches qui obligent le littéraire à se recontextualiser, ce qui va aussi dans le sens de la reconfiguration actuelle des sciences humaines en général. Ce cours pourra donc aussi intéresser des étudiants dans plusieurs programmes d’études supérieures (dont littératures, science de l’information, communication, histoire de l’art et études cinématographiques, communication, philosophie et sociologie). Les étudiants seront amenés à réfléchir à leurs conceptions des sciences humaines dans un environnement académique qui se voit redéfini par des nouvelles technologies.

Pour plus d'information, consultez le site web du cours.

Pour revoir la conférence donnée par Servanne Monjour : « Éditorialisation et littérature ».

Connexion